Ponctuer correctement un texte (1re partie)

Un point - Blog - Ponctuation

Un point – Blog – Ponctuation

Beaucoup de personnes hésitent lorsqu’elles rédigent un texte : comment et où placer une virgule ? Pourquoi mettre un point-virgule plutôt qu’un point ? Comment utiliser les parenthèses ou le tiret ? Et finalement, à quoi servent tous ces signes ? Cela peut rapidement ressembler à un casse-tête, alors que c’est très simple. Et c’est ce que je vais vous démontrer dans la suite de cet article.

 

 

La ponctuation, à quoi ça sert ?

La ponctuation doit être soignée, car elle tient une place importante dans la compréhension d’un texte. Elle remplace en quelque sorte les intonations, les respirations que vous utilisez naturellement lorsque vous parlez. Ainsi, un excellent moyen de savoir où placer vos signes de ponctuation et de lire à haute voix votre texte… et de vous écouter. Je vous donne un petit exemple amusant :

– Robinson dit Vendredi est un sauvage

À votre avis, est-ce Robinson, ou est-ce Vendredi le sauvage ? Sans ponctuation, difficile de le dire.

Et maintenant, qu’en pensez-vous :

– Robinson dit : « Vendredi est un sauvage ».

– « Robinson », dit Vendredi, « est un sauvage ».

Écoutez-vous prononcer ces phrases. Entendez-vous la différence ? Je pense que, maintenant, vous ne verrez plus la ponctuation sous le même angle, n’est-ce pas ? Cela pourrait s’avérer amusant de manier tous ces signes qui vont vous permettre de nuancer votre discours. Vous découvrirez même un signe inédit, qui n’a été utilisé que par son seul inventeur : le point d’ironie !

 

Les 3 grands types de signes de ponctuation

Il existe 3 catégories de signes de ponctuation.

Les signes qui ont un impact sur le rythme de la phrase (point, virgule, point-virgule, deux-points) : ils sont équivalents à vos silences, vos respirations lorsque vous parlez. Lisez vos textes à voix haute pour repérer ces signes. Il s’agit d’une ponctuation logique vous permettant d’exprimer votre pensée sans ambiguïté.

Les signes de ponctuation « expressifs » : exclamation, interrogation, suspension. Ils sont équivalents aux nuances, aux inflexions que vous apportez naturellement à la formulation lorsque vous lisez votre texte à voix haute. On pourrait dire que ces signes-là prennent en charge l’affectif. La preuve en est que les poètes romantiques en ont fait un usage… parfois excessif. À utiliser donc, avec modération !

– Et enfin, les signes qui permettent d’isoler une « séquence », c’est-à-dire une énumération, une explication, une citation, etc. Il s’agit des parenthèses (on dit bien à l’oral, « j’ouvre une parenthèse », dans un discours un peu long), des crochets, des tirets, des guillemets… Les éléments ainsi « enserrés » sont souvent importants, voire essentiels.

 

Quand utiliser les signes de ponctuation ?

 

La virgule

Vous l’utilisez pour faciliter la lecture d’une phrase qui ne suit pas l’ordre normal Sujet Verbe Complément. Par exemple :

– Nous sommes allés chercher des champignons hier avec les enfants.

ou

– Hier, avec les enfants, nous sommes allés chercher des champignons.

 

Vous l’utilisez également pour formuler une énumération. Par exemple :

– Vincent, François, Paul et les autres.

 

Ou encore, devant « car » :

– Je ne peux pas vous accompagner, car je vais à la piscine.

 

Le point-virgule

Le point-virgule a un rôle assez proche de celui de la virgule. Mais il est généralement utilisé pour couper en deux une phrase trop longue. Rappelez-vous que le principe « une idée = une phrase » facilite grandement la compréhension de votre discours. Si votre phrase comprend deux idées, coupez-la donc !

 

Le point

Ce signe de ponctuation a pour mission de clore la phrase. Et de prendre une respiration avant d’en entamer une autre. C’est le signe de ponctuation que les présentateurs de journaux télévisés ignorent totalement ! Le point annonce donc un nouveau paragraphe ou une nouvelle phrase. Lorsque vous lisez votre texte à voix haute, vous entendrez naturellement votre voix marquer la fin de la phrase.

 

Les deux points

Les deux points servent à annoncer une explication, une énumération ou un dialogue. Attention à ne pas cumuler les deux points, car cela induit souvent une confusion et rend difficile la compréhension du texte.

 

C’est fini pour cet article, mais il reste de nombreux autres signes de ponctuation (dont le point d’ironie, rappelez-vous…) que je vous invite à découvrir !